Conseils horticole

Aux Serres Caron, nous avons à cœur votre réussite et c’est pourquoi nous vous proposons notre section Conseils! Consultez régulièrement nos rubriques afin de suivre le calendrier horticole et obtenir des trucs et des conseils pour améliorer votre efficacité au jardin. En un rien de temps vous deviendrez de vrais spécialistes du jardinage!

thillandsiaVous aimez jardiner ? Vous aimez décorer ? Vous deviendrez vite adepte de cette tendance de l’heure : les tillandsias.

Les tillandsias sont aussi appelées « filles de l’air », logique pour une plante aérienne qui n’a besoins d’aucun substrat pour survivre.

La très grande majorité de ces plantes sont épiphytes, c’est-à-dire, qu’elles poussent sur une autre partie de plantes sans lui nuire ou lythophites, elles poussent sur des parois rocheuses. Les racines de ce type de plante servent strictement comme support. D’ailleurs, c’est pour cela que ceux que l’on retrouve en magasin n’ont pas de racines puisqu’ils n’en ont pas besoin pour survivre dans nos maisons.

Par ces coloris, verts, bleutés, gris et et ses feuillages particuliers, les tillandsias sont parfaits pour laisser aller votre créativité afin de concevoir des arrangements originaux. Vous pouvez vous servir de ce que vous avez sous la main comme support (tige de métal, bout de bois, liège, roche...) et par la suite, il suffit d’accrocher les plantes au matériel décoratif sélectionnés. La récupération de vases ou contenants en verre déjà disponibles à la maison est parfaite pour ce type de projet.

Exposition

Les filles de l’air, ont besoins d’une très bonne luminosité. Cependant, évitez le soleil direct. Donc, l’hiver, l’endroit de la maison le plus ensoleillé et l’été une fenêtre situé à l’ouest serait appropriée.

Ce sont des plantes qui nécessitent une bonne humidité et qui apprécient les endroits avec une bonne circulation de l’air.

Entretien

Ces plantes n’ayant pas de racines avec des capacités d’absorption, la vaporisation des feuilles ou un court trempage est le seul moyen de leur offrir ce dont elles ont besoins.

Après un trempage de 30 à 60 minutes dans une eau tempérée, assurez-vous de secouer la plante afin de retirer l’excès d’eau. Et si vous privilégiez la vaporisation, il serait préférable de retirer la plante du contenant en verre afin d’éviter de les tacher.

Un arrosage matinal est préférable, tout en évitant d’arroser le cœur de la plante.

Plusieurs facteurs influenceront la fréquence d’arrosage : la période de l’année, le taux d’humidité dans la maison, le niveau d’ensoleillement ainsi que la grosseur du feuillage. Le meilleur moyen de déterminer la fréquence est d’observer le feuillage. Si il commence à rouler sur lui-même, il nécessite un arrosage. Tandis que si le feuillage ramollis et commence à sécher et brunir, la plante est stressé par un surplus d’eau.

Par contre, n’attendez pas que le feuillage roule pour donner de l’humidité. La vaporisation devrait être effectuée aux 2 à 3 jours. Si le trempage est la technique préférée, vous devrez le faire au moins une fois par semaine. Il s’agit de la technique la moins exigeante. Toutefois, si les tillandsias sont collés, la technique de la vaporisation sera a privilégier. En ce qui concerne l’engrais, les Tillandsias sont peu exigeant. Utiliser des engrais foliaires comme des algues.

Floraison

La floraison des tillandsias est spectaculaire mais elle a lieu qu’une seule fois à la fin de son cycle de vie. Parfois, à ce moment, les feuilles peuvent elles aussi changer de couleur. Habituellement, il y a des bébés tillandsias qui apparaissent sur le plant-mère pour assurer la survie du plant. Avouez que cette tendance est facile à réaliser et que le pouce vert semble être facultatif. Une belle occasion de jumeler activité jardinage et bricolage pour les adeptes.

plantes succulentesFeuillage bleu, gris, jaune et même rouge, parfois piquant, aux formes géométriques globuleuses ou même pointues, les succulentes attirent l’attention. Elles piquent la curiosité des jardiniers et elles ont la grande qualité de nécessiter peu de soins.

On a souvent choisi d’appeler plutôt les succulentes : plantes grasses, peut-être parce qu’elles possèdent des tiges épaisses et charnues. Ce type de plantes provient de pays très ensoleillés, de régions arides ou semi-arides. Pour assurer leur survie, elles ont développé la capacité d’entreposer d’importantes quantités d’eau, leur permettant de résister à de longues périodes de sècheresse.

TYPE DE SOL

Les succulentes vont apprécier un terreau qui se rapproche du sol désertique de leur milieu d’origine. Il faut donc choisir un substrat bien drainant composé de terre, de terreau et de sable. Disposer du gravier au fond du pot est une bonne astuce pour éviter les surcharges d’eau.

EXPOSITION

Un endroit chaud et bien exposé à la lumière sera grandement apprécié de vos plantes grasses; toutefois, offrez-leur une période d’adaptation avant de les exposer à une grande luminosité. Et pour assurer une croissance uniforme, tournez un peu le pot à l’occasion.

Si vous ne pouvez leur offrir un endroit ensoleillé, sachez que certaines variétés accepteront un peu d’ombre telles les haworthias, les gasterias et les sansevierias.

ARROSAGE

Vos plantes grasses toléreront la sécheresse mais elles apprécieront certainement des arrosages réguliers. Assurez-vous simplement que l’eau se soit bien égouttée et de laisser sécher le terreau entre chaque arrosage. Le bassinage est un excellent moyen d’hydrater votre plante. Laissez tremper quelques heures et retirez du bassin en laissant égoutter le surplus. En période hivernale, diminuez la fréquence des arrosages.

FLORAISON

Pour voir fleurir vos succulentes, vous devrez leur offrir une période de repos. Pour ce faire, diminuez les arrosages et déménagez-les dans un endroit plus frais. Il s’agit de la période où l’apport d’engrais sera essentiel.

Vous pourrez multiplier les plants de succulentes et le plaisir par le bouturage. Pour en apprendre davantage sur le bouturage des succulentes, voir la chronique de mjardiner

 

petit fruitsVos souvenirs d’enfance sont pleins de petits fruits le plus souvent d’un rouge flamboyant. Aujourd’hui, vous pouvez vivre ce rêve. Il s’agit de choisir des plants de petits fruits de tout genre, vivaces, arbustes ou même du type grimpant. Leurs fruits seront matures selon leur cycle toute la saison, beaux, à portée de main, mêlés même à vos annuelles ce qui maximisera la pollinisation.

D’abord les vivaces :

Les fraises peuvent fort bien s’implanter parmi les vivaces, en bordure de plates-bandes ou au pied des arbustes. Les variétés remontantes, dites à jour neutre, fleurissent tout l’été, en rose ou blanc selon la variété, et produisent des fruits jusqu’aux gels automnaux.

Choisissez un emplacement ensoleillé, un sol riche et bien drainé. Avec un apport d’engrais naturel et de l’eau en périodes sèches, vous dégusterez des fraises tout l’été. Pour garnir rapidement une bordure ou le pied des arbustes, replantez les stolons à l’endroit désiré et vous aurez rapidement une couverture végétale fleurie et délicieuse.

Le domaine des arbustes :

Plusieurs petits fruits peuvent avantageusement se planter parmi vos massifs. Pour obtenir une production, vous devez cependant sélectionner deux ou trois variétés d’une même espèce; et la production sera plus abondante en présence de variétés différentes, même si certaines sont autofertiles.

Connu depuis peu dans nos régions, le camerisier, aussi appelé chèvrefeuille bleu, produit au printemps de jolies fleurs blanches suivies de fruits bleus de forme allongée dès le mois de juin. Cherchez-les bien, ils ont la couleur des bleuets sur des plants d’une hauteur d’environ 1,5 mètres, ils sont souvent camouflés parmi le beau feuillage aux reflets gris-bleu.

Puisque les variétés anciennes de groseilliers à maquereau ont des épines sur les tiges, il vaut mieux les planter en haie. Toutefois, des hybrides non épineux sont maintenant disponibles et ces plants pourraient s’intégrer aux massifs. Les fruits seront jaunâtres ou rouge pourpre sur des plants de 1 à 1,5 mètres.

Les gadelliers s’implantent fort bien et demandent peu de soins. Des grappes allongées de fruits blanc ou rouge vif égaieront votre plate-bande une bonne partie de l’été.

N’oublions surtout pas les bleuets. Les pépinières offrent un grand nombre de variétés. La populaire Patriot, autofertile, est toujours recherchée, sa longue période de floraison permet la pollinisation de la plupart des autres variétés. Réservez-leur un sol acide et, au besoin, ajoutez de la tourbe. La beauté de votre décor automnal est assurée avec leurs feuilles aux coloris exceptionnels.

Les framboisiers et les mûriers sont plutôt à éviter dans les aménagements. Leurs fruits sont certes délicieux, mais la pousse de leurs grandes tiges épineuses demande beaucoup de contrôle et de surveillance pour éviter l’envahissement. Mieux vaut leur réserver un emplacement bien délimité.

Les petits arbres :

Certains cerisiers rustiques d’une hauteur de 2,5mètres peuvent aussi être plantés parmi les haies et les massifs. Un bon choix de variétés vous assurera d’une récolte abondante, de précoce à tardive, de fruits sucrés.

Grimpants :

La vigne à raisins est un autre ajout intéressant d’une grande valeur ornementale. En palissade le long d’un mur, sur une structure ou pour garnir une tonnelle. On peut facilement trouver des raisins blanc ou bleu, de table ou de transformation, qui complèteront fort agréablement vos récoltes.

L’ajout de paillis naturel au pied des plants facilite grandement l’entretien, il diminue les sarclages, préserve la porosité du sol, en plus de conserver l’humidité nécessaire à la production de fruits.

La découverte de délicieux petits fruits au hasard de vos sentiers ajoute au plaisir du jardinage. Avec une bonne sélection de variétés, vous en aurez suffisamment pour agrémenter votre menu de juin à octobre. Et vous assurerez votre réserve d’antioxydants dans sa forme la plus fraîche et la plus naturelle.

Protections hivernales  

Une des premières étapes à réaliser au printemps sera de retirer les protections hivernales. Idéalement, choisissez une journée ombragée. Et de préférence, retirez les protections avant que les bourgeons commencent à se gonfler. Profitez de ce moment pour couper les tiges abîmées.

Nettoyage

Vous pourrez aussi enlever les différents débris végétaux qui peuvent se retrouver sur votre terrain ainsi que dans vos plates-bandes. Retirez délicatement les feuillages secs autour de vos plantes, un râclage trop brusque risque d’endommager les nouvelles pousses de vivaces.

Huile de dormance et bouillie soufrée

Avant l’ouverture des bourgeons, alors que ceux-ci sont bien gonflés, vous pouvez appliquer l’huile de dormance et la bouillie soufrée pour prévenir l’éclosion d’insectes nuisibles et l’apparition de maladies fongiques plus tard en saison. Pour avoir une meilleure efficacité, assurez-vous qu’il n’y aura pas de gel ou de pluie dans les 24 heures suivant l’application et que la température de jour est supérieure à 10 degrés Celsius pendant 3 jours. Attention, quelques végétaux sont sensibles à l’huile de dormance, vérifiez sur les indications sur les contenants.

Pour plus d’information, nous vous invitons à consulter la page suivante sur le site de Mjardiner

Taille

La taille de vos arbustes demande une certaine attention. Évitez de tailler les arbustes à floraison printanière, vous seriez privés ainsi de leurs plus beaux atours. Pour les arbustes à floraison estivale et automnale, enlevez d’abord les tiges abîmées, puis les vieilles branches et, enfin, rabattez les tiges en enlevant environ le tiers de la hauteur.

Pelouse

Vous devrez éventuellement racler votre pelouse mais évitez de le faire trop tôt, les sols sont souvent gorgés d’eau au printemps et vous risquez d’arracher les précieuses racines de votre gazon.

L’aération du sol est un excellent moyen de prolonger la durée de vie de votre pelouse. Vous pouvez louer un aérateur dans la plupart des quincailleries. Une fois cette tâche effectuée, épandez une mince couche de compost marin, suivi d’un engrais naturel printanier.

Bon printemps

exceptionnellesDepuis maintenant plus de dix ans, le programme les Exceptionnelles présente les nouveautés de l’année qui ont retenues l’attention à la fois du public et de l’industrie horticole québécoise. Testées dans différents jardins au Québec, les plantes annuelles qui sont sélectionnées sont reconnues pour leurs performances.

Voici donc les suggestions 2018 qui vous assureront un succès dans vos jardins :

  1. Alstroemeria Rock ‘n’ Roll® ‘Alsdun01’ (DECO-Style)
  2. Begonia hiemalis Solenia® Yellow (Beekenkamp Plants)
  3. Dahlia ‘XXL Tabasco’ (Dümmen Orange)
  4. Osteospermum Bright Lights™ Double Moonglow (Proven Winners)
  5. Pelargonium hortorum Tango™ Bicolor Cherry (Syngenta Flowers)
  6. Salvia ‘Mystic Spires Improved’ (Ball FloraPlant)
  7. Thunbergia alata Tangerine Slice A-Peel® (Proven Winners)
  8. Zinnia marylandica Double Zahara™ Raspberry Ripple (PanAmerican Seed)

Toute cette sélection de plante se trouve dans notre jardinerie.

Pour en savoir plus sur les Exceptionnelles de 2018.

Entretien des arrangements en potsPour des arrangements en pots réussis tout l’été, vous devez partir du bon pied. Tout d’abord, lors de la plantation, assurez-vous d’avoir un terreau spécialement conçu pour ce type de projet. Vous pouvez aussi placer dans le fond de vos pots quelques centimètres de compost d’algues afin d’assurer un regain d’énergie à la fin de l’été.

Fertilisation

Comme le terreau apporte une réserve restreinte de nutriments, il faudra ajouter régulièrement une fertilisation. Selon vos habitudes, vous pouvez utiliser des engrais solubles de type 20-20-20 ou 15-30-15 à fréquence hebdomadaire ou les engrais à dégagement lent selon la posologie suggérée par le fabriquant.

Irrigation

Privilégiez un arrosage le matin afin que la plante ait l’eau nécessaire pour combler ses besoins durant la journée. Et assurez-vous d’effectuer un arrosage en profondeur. Idéalement, laissez sécher le terreau légèrement entre les arrosages.

Entretien

Pour vous assurer une floraison continue, supprimez les fleurs fanées. Et pincez les tiges trop longues pour garder les plants plus compacts et mieux harmonisés à l’ensemble de l’arrangement. Pour d’autres précieux conseils, venez nous rencontrer!

plantation arbres et arbustres en potsLa plantation des arbres et arbustes en pots est assez facile. Seulement quelques étapes simples vous permettront d’assurer une excellente reprise de vos végétaux.

  1. Sortez vos sécateurs et éliminez les branches cassées ou qui s’entrecroisent.
  2. Arrosez bien la motte afin que celle-ci soit bien humide et laisser l’eau pénétrer adéquatement.
  3. Retirez la plante de son contenant
  4. Regardez la motte et vérifiez si il y a présence de spiralisation des racines; si c’est le cas, taillez les racines.
  5. Creusez le trou de plantation. Si le sol est peu riche en matière organique, creusez plus profondément que la hauteur de la motte et ajouter un bon compost. En largeur, nous recommandons deux fois plus large que la motte.
  6. Déposez la motte dans la fosse de plantation. Assurez-vous que la plante est bien droite et que le collet de la plante n’est pas inséré dans le sol. Si c’est le cas, rehaussez la motte en ajoutant du compost.
  7. Remplissez la fosse avec un bon terreau riche en compost. Si vous réutilisez la terre extraite du trou, enrichissez-la de suffisamment de compost.
  8. Créez une légère cuvette afin que l’eau reste en place lors des arrosages
  9. Arrosez abondamment et surtout en profondeur
  10. Ajoutez un paillis qui vous permettra de conserver l’humidité et aussi de limiter les arrosages.

En respectant ces quelques étapes, vous serez assuré que les végétaux dans lequel vous aurez investi auront une bonne durée de vie.

Bon projet jardinage

petits fruits indigenesRéserver un coin du jardin à une belle variété de plants de petits fruits comblera de bonheur petits et grands dès le début de l'été jusque tard à l'automne.

La diversité peut provenir des framboises de couleurs variées: jaune, noire ou pourpre, des gadelles et des groseilles blanches, rouges ou violacées, des cassis, bleuets de toutes les nuances de bleu et de grosseurs variées; tout comme les camerises disponibles en différentes variétés. Pour ajouter de la couleur et de la saveur à vos récoltes, l'addition d'espèces indigènes saura vous combler.

L'aronie noir donne des grappes de fruits sucrés en septembre et un feuillage rouge bourgogne en fin de saison. Le sureau du Canada a une floraison superbe en juillet, ses fleurs peuvent être séchées et servir de tisane, et en septembre, de grosses grappes de fruits violet foncé donnent une excellente confiture en mélange avec des pommes ou des prunes.

De même, la viorne pimbina vous donnera des fleurs blanches au printemps et de belles grappes de fruits rouges parmi un feuillage coloré à l'automne. Après quelques gels, vous en ferez une gelée ou vous les laisserez en réserve de nourriture pour les jaseurs boréals qui sauront bien choisir le moment pour s'en régaler au cours de l'hiver.

parfum au jardinAu jardin, on remarque une plante par la couleur de ses fleurs ou de son feuillage. Mais plusieurs d'entre elles émettent un parfum subtil ou parfois par une odeur soutenue qui nous comble de plaisir.

Plusieurs arbustes ont cette propriété. En début de saison, les azalées émettent des fragrances facilement perceptibles. Parmi eux, les cultivars de la série Lights nous offrent, en plus, de magnifiques fleurs aux coloris éclatants et ils sont rustiques sous notre climat.

Pour leur parfum, les lilas sont incontournables. De dimensions et de couleurs variables, ils ont également des parfums d'intensité différente. Rustiques en zone 3 pour la plupart, leur choix de couleurs et de dimensions est vaste ; on choisira donc selon notre goût ou selon l'espace que nous voulons leur accorder en vue d’un plein épanouissement.

Parmi les grands arbustes, les seringats (philadelphus) sont réputés pour leurs fleurs blanches simples ou doubles très odorantes. Selon la variété, la hauteur peut varier de 1à 2.5 mètres à maturité et la floraison a lieu en début d'été. Un arbuste moins connu, le clèthre est tout aussi intéressant pour ses fleurs en épis blanc rosé, très parfumées.

Les rosiers sauront toujours nous ravir par leurs parfums si variés avec des dominances plus ou moins intenses. Pour en faciliter le choix, la plupart des références précisent le degré d'intensité des fragrances. Attention : il est tout aussi important de sélectionner les variétés selon leur couleur de floraison et les dimensions des plantes à maturité.

fines herbesCuisiner est certainement un des loisirs préférés des québécois. Souvent prétexte aux discussions et aux rassemblements, la cuisine réunit de plus en plus de connaisseurs qui apprécient les herbes fraîches pour rehausser les saveurs d’un plat. Basilic, persil et ciboulette sont certes les plus populaires de tous, mais le choix est de plus en plus vaste et varié sur le marché. Voici donc, quelques astuces pour des récoltes abondantes et pleines de saveurs.

DEUX CONDITIONS ESSENTIELLES

Tout comme les autres plantes du potager, les fines herbes ont une exigence fondamentale: avoir accès à un maximum d'ensoleillement. Plus elles seront exposées au soleil, plus elles seront productives. L'autre condition est encore plus simple : les utiliser à profusion. De cette façon, il y aura une taille régulière et, plus on taille, plus il y a des ramifications. Aussi, il existe un truc pour penser à utiliser plus souvent ces herbes goûteuses: favoriser l'accessibilité en les cultivant le plus près possible de la cuisine.

LE BASILIC ET SES PARTICULARITÉS

Les gens en raffolent, c’est une herbe de choix pour de multiples recettes. Toutefois, pour avoir du succès, sachez qu’il est de tempérament frileux. Il n’apprécie guère les nuits fraîches du mois de mai, attendez le mois de juin pour le sortir à l’extérieur. Et pour plus de succès, consacrez-lui un pot à lui tout seul puisqu’il a besoin d’avoir un sol qui sèche bien entre les arrosages.

EN POT

En plus du basilic, le romarin et le laurier sont deux espèces que je vous suggère fortement de placer en pot. Comme il s’agit d’espèces qui se conservent bien à l’intérieur l’hiver, il sera donc plus facile de les entrer au chaud une fois les nuits fraîches de retour. Une autre herbe à éviter de placer en pleine terre est la menthe, puisqu’elle est très envahissante et difficile à déloger une fois qu’elle est bien installée en terre.

EN PLEINE TERRE

Toutes les autres espèces de fines herbes peuvent à la fois être cultivées en pots mais aussi en pleine terre si vous possédez un sol qui se draine bien et que l’endroit choisi est très bien exposé au soleil. Ajoutez des espèces un plus particulière pour la magie de votre cuisine: romarin rampant, coriandre, origan doré, thym citronné, stevia, citronnelle et bien d’autres.

enfant au potagerLe potager est une belle façon d’initier les enfants au jardinage. Il peut être amusant, gourmand et rempli de surprises. Il devient un beau prétexte de partage de connaissances et de valeurs. Et aussi, un moyen de tisser des liens, communiquer et développer un lien de confiance avec vos enfants. Bref, une foule de raisons pour ne pas se priver de ces beaux moments en compagnie de vos touts petits.

Quelques conseils pour que le jardin soit ludique. D’abord, ni trop grand, ni trop petit. Soyez réaliste, vous aurez certainement un temps limité à accorder à cette activité. Pour qu’elle ne soit jamais un fardeau, lancez votre expérience à petite échelle, il sera toujours temps d’avoir des projets d’agrandissement.

Pour susciter l’intérêt des enfants, lors du choix de vos cultures, ayez en tête qu’avec les enfants, le tout doit être amusant, accompagné de résultats assez rapides et avec une belle promesse de récompense au final.

En choisissant des variétés plus ou moins hâtives, vous assurez tout au long de la saison, une série de gentils plaisirs. Surtout, ne pas oublier de stimuler leurs sens.

ODORAT

Pour stimuler l’odorat, les fines herbes sont imbattables. Et pourquoi pas les surprendre avec un basilic qui sent la cannelle et même le citron ou la lime!

GOÛT

Rien de plus facile puisque le potager est un véritable garde-manger ! Vous pouvez par contre les surprendre en y intégrant des fleurs comestibles. Les très colorées capucines qui poussent très rapidement piqueront leur curiosité, vous aurez à peine le temps de les voir fleurir. Le stevia au goût très sucré saura certainement les intéresser. Prenez le temps de leur expliquer qu’il faut que la plante conserve un minimum de feuilles pour survivre ! Et pour les dents sucrées, pensez aussi à la cerise de terre.

TOUCHER

Quel plaisir pour les enfants de se mettre les mains dans la terre, il leur importe peu de se salir. Plantez des espèces au feuillage de textures variées, tels le concombre aux feuilles rudes et la bette à carde très gaufrée. Vous pourrez aussi leur apprendre à trouver le bon moment pour cueillir les tomates en les palpant.

LA VUE

Les multiples couleurs sauront assouvir leur soif visuelle. Leur faire découvrir que certaines tomates peuvent être jaunes ou même rayées, ou chercher les courges sous le feuillage les surprendra! Suivre aussi les résultats semaine après semaine stimulera ce sens. De là, l’importance de choisir des plantes aux résultats rapides comme les radis, les laitues, les betteraves et les haricots.

L’OUIE

Territoire un petit peu plus difficile où le parent doit participer dans la reconnaissance du bourdon ou de l’abeille, du colibri ou du criquet, de la grenouille ou de tout oiseau amateur de vos légumes ou petits fruits. Quelle vie qui ne s’arrête jamais et quelle école amusante.

Par exemple, récompensez leur effort en créant avec eux, un petit tippee avec des haricots grimpants. Ils aimeront aller s’y réfugier et manger à la cachette ou créez un cercle de fée en semant des tournesols, rapidement, ils y auront un refuge.

Le jardinage devient un prétexte à créer de beaux liens avec vos enfants ou petits-enfants. Profitez-en, qui sait ce que vous aurez fait germer comme idées dans leurs têtes suite à ces précieux moments passés ensemble.

plat arc en cielUne belle sélection de légumes colorés en salade, en accompagnement ou en plat principal, voilà une belle façon d'éveiller la curiosité et d'ouvrir l'appétit des petits et des grands. Sans oublier que les vitamines, antioxydants et les nutriments favorisant une bonne santé sont associés à la diversité des couleurs des fruits et légumes.

Des radis, blancs, oranges ou rouges, des laitues de toutes les nuances de vert à pourpre presque noir, des carottes oranges bien sûr, mais aussi blanches, jaunes ou pourpres. Pensons aussi aux coloris des tomates: du jaune pâle au pourpre foncé en passant par toutes les teintes de rouge et d'orangé.

Les plats de pommes de terre peuvent même prendre des teintes de bleu. De même pour les haricots, le violet vient s'ajouter au jaune et au vert. La grande gagnante des couleurs éclatantes va sûrement à la bette à carde: jaune, rouge, rose, orange ou blanc, et quelques plants suffisent pour vous approvisionner jusqu'au gel d'octobre.

Et puis, la betterave peut être d'un beau jaune doré, le chou et l'oignon rouge, le navet blanc. Le tout garni de fines herbes fraîches bien vertes pour rehausser les saveurs. Pour conserver la couleur de tous ces beaux légumes lors de la cuisson, privilégiez la cuisson à la vapeur.