Conseils horticole

Aux Serres Caron, nous avons à cœur votre réussite et c’est pourquoi nous vous proposons notre section Conseils! Consultez régulièrement nos rubriques afin de suivre le calendrier horticole et obtenir des trucs et des conseils pour améliorer votre efficacité au jardin. En un rien de temps vous deviendrez de vrais spécialistes du jardinage!

exceptionnellesDepuis maintenant plus de dix ans, le programme les Exceptionnelles présente les nouveautés de l’année qui ont retenues l’attention à la fois du public et de l’industrie horticole québécoise. Testées dans différents jardins au Québec, les plantes annuelles qui sont sélectionnées sont reconnues pour leurs performances.

Voici donc les suggestions 2017 qui vous assureront un succès dans vos jardins :

  1. Alocassia dark star
  2. Begonia unbelievable Lucky Strike
  3. Canna Ebony Patra
  4. Colocassia Royal hawaiian Aloha
  5. Gomphrena Ping Pong Purple
  6. Impatiens sunpatiens compact tropical Rose
  7. Pelargonium Calliope Large Pink
  8. Stachys Bello Grigio
  9. Thunbergia alata « Arizona Lemon Sunrise »
  10. Verbena meteor Shower

Toute cette sélection de plante se trouve dans notre jardinerie.

Pour en savoir plus sur les Exceptionnelles de 2017.

Entretien des arrangements en potsPour des arrangements en pots réussis tout l’été, vous devez partir du bon pied. Tout d’abord, lors de la plantation, assurez-vous d’avoir un terreau spécialement conçu pour ce type de projet. Vous pouvez aussi placer dans le fond de vos pots quelques centimètres de compost d’algues afin d’assurer un regain d’énergie à la fin de l’été.

Fertilisation

Comme le terreau apporte une réserve restreinte de nutriments, il faudra ajouter régulièrement une fertilisation. Selon vos habitudes, vous pouvez utiliser des engrais solubles de type 20-20-20 ou 15-30-15 à fréquence hebdomadaire ou les engrais à dégagement lent selon la posologie suggérée par le fabriquant.

Irrigation

Privilégiez un arrosage le matin afin que la plante ait l’eau nécessaire pour combler ses besoins durant la journée. Et assurez-vous d’effectuer un arrosage en profondeur. Idéalement, laissez sécher le terreau légèrement entre les arrosages.

Entretien

Pour vous assurer une floraison continue, supprimez les fleurs fanées. Et pincez les tiges trop longues pour garder les plants plus compacts et mieux harmonisés à l’ensemble de l’arrangement. Pour d’autres précieux conseils, venez nous rencontrer!

potager sur ma terrasseDe plus en plus, les cuisines et les salles à manger sortent de nos maisons. Pour vous créer un endroit convivial, intégrez votre potager près de votre terrasse, vous aurez tendance à utiliser davantage les fruits et légumes que vous cultiverez. De plus, une terrasse verdoyante et généreuse est beaucoup plus agréable.

Voici donc quelques trucs et astuces, autant côté végétaux à utiliser que matériaux.

LE CONTENANT

Depuis quelques années, on retrouve sur le marché des pots parfaitement adaptés à ce type de projet. La compagnie les urbainculteurs (http://urbainculteurs.org), est reconnue pour la qualité de ces pots appelés SMART POTS mais surtout pour les bienfaits de la culture maraîchère dans le type de contenants qu’elle propose. Fabriqués à partir de géotextiles, ils ont plusieurs avantages, faible coût, légers, incassables et durables. Ils sont aussi disponibles dans plusieurs formats selon vos besoins et ceux de vos plantes. Mais le principal avantage est sans contredit, l’aération du pot qui permet un développement racinaire optimal et ainsi, des récoltes abondantes.

Vous pouvez aussi récupérer des matériaux que vous avez sous la main ou réaliser vous-mêmes vos contenants de production, par exemple, les palettes de transport sont très tendance. Vous pouvez facilement créer des arrangements originaux et uniques pour égayer votre terrasse. Si vous préférez un style plus traditionnel, vous pouvez créer des ensembles très invitants avec des pots de plastique que l’on retrouve facilement en jardinerie.

LE TERREAU

Puisqu’il s’agit d’une culture en contenant, utilisez un terreau adapté. Le terreau doit être léger et bien se drainer car la culture de légumes, nécessite un apport supérieur en matière organique, élément que l’on retrouve dans le compost. Évitez donc à tout prix, la terre à jardin, les rendements ne seront pas au rendez-vous.

Si vous aviez d’abord choisi des contenants d’une certaine ampleur, nul besoin lors de la deuxième année, de retirer tout l’ancien terreau. Enlevez la portion pleine de racines, et ajoutez du compost à l’ancien terreau qui est toujours léger et bien meuble.

CHOIX DE VÉGÉTAUX

Le jardinage en pots a un tel succès aujourd’hui que cet engouement a décuplé le travail de recherches des hybrideurs. Aussi, le marché offre-t-il une grande variété de plants généralement plus compacts mais très productifs. Je vous suggère donc, de prioriser cette sélection de plantes lors de vos choix. La seule limite sera de bien marier la grosseur de vos contenants au type de culture choisie. Utilisez aussi des espèces décoratives grimpantes afin de limiter l’aire de certains légumes qui normalement ont besoin d’énormes espaces au sol, tels les concombres. Résultat heureux : vous dynamiserez vos aménagements en créant de la hauteur.

Sur ce, bonne récolte

gazon sante et durableLe gazon représente un atout important dans l’aménagement de nos terrains. Pour s’assurer qu’il soit en santé et durable, voici quelques trucs de base qui vous simplifieront la vie et vous éviteront des problèmes.

HAUTEUR DE COUPE 

La hauteur de coupe idéale de votre gazon est de 8 cm à l’exception de la première et de la dernière coupe de l’année qui devraient être à une hauteur de 5 cm. Un gazon plus long en saison présente plusieurs avantages : moins de lumière au sol limitant ainsi la germination des mauvaises herbes et une évaporation moins importante de l’eau. De plus, les racines s’établiront plus profondément en permettant une meilleure assimilation de l’eau ce qui se traduira par des économies d’irrigation.

ARROSAGE

Seulement au besoin pendant une période de sécheresse importante. Si vous devez effectuer des arrosages, privilégiez de longues périodes peu fréquentes, afin de permettre un arrosage plus en profondeur. Une fois par semaine devrait suffire dans ces conditions.

HERBICYCLAGE

Cette pratique a pour objectif de laisser au sol les résidus de tonte. Cette technique permet une fertilisation naturelle du gazon. Ainsi, cet ajout de matière organique aide à retenir l’eau et apporte des éléments nutritifs permettant une diminution de la fertilisation à l’aide des engrais de synthèse ou même naturels.

AIGUISAGE

Une lame bien aiguisée permet une coupe franche qui a l’avantage de conserver un gazon plus vert. Elle limite aussi les dégâts que les insectes pourraient causer.

FERTILISATION

Une fertilisation à dégagement lent est importante. Suivre les recommandations de dosage inscrites sur les différents produits est essentiel. Une fertilisation adéquate et précise permet une diminution des problèmes de mauvaises herbes et d’insectes puisque les éléments nutritifs induisent une meilleure résistance.

RÉENSEMENCEMENT

Si votre gazon commence à être clairsemé, il sera important de prendre le temps de faire un nouveau semis. Plus votre gazon sera dense, moins il sera une cible de choix de la part des mauvaises herbes et des ravageurs. Vous pouvez même refaire un léger semis à tous les ans afin de garder un gazon équilibré, plus dense.

Le gazon a plusieurs bienfaits : tout comme les autres plantes, il capte le monoxyde de carbone et le transforme en oxygène, alors prenez-en soin, il en vaut vraiment la peine.

plantation arbres et arbustres en potsLa plantation des arbres et arbustes en pots est assez facile. Seulement quelques étapes simples vous permettront d’assurer une excellente reprise de vos végétaux.

  1. Sortez vos sécateurs et éliminez les branches cassées ou qui s’entrecroisent.
  2. Arrosez bien la motte afin que celle-ci soit bien humide et laisser l’eau pénétrer adéquatement.
  3. Retirez la plante de son contenant
  4. Regardez la motte et vérifiez si il y a présence de spiralisation des racines; si c’est le cas, taillez les racines.
  5. Creusez le trou de plantation. Si le sol est peu riche en matière organique, creusez plus profondément que la hauteur de la motte et ajouter un bon compost. En largeur, nous recommandons deux fois plus large que la motte.
  6. Déposez la motte dans la fosse de plantation. Assurez-vous que la plante est bien droite et que le collet de la plante n’est pas inséré dans le sol. Si c’est le cas, rehaussez la motte en ajoutant du compost.
  7. Remplissez la fosse avec un bon terreau riche en compost. Si vous réutilisez la terre extraite du trou, enrichissez-la de suffisamment de compost.
  8. Créez une légère cuvette afin que l’eau reste en place lors des arrosages
  9. Arrosez abondamment et surtout en profondeur
  10. Ajoutez un paillis qui vous permettra de conserver l’humidité et aussi de limiter les arrosages.

En respectant ces quelques étapes, vous serez assuré que les végétaux dans lequel vous aurez investi auront une bonne durée de vie.

Bon projet jardinage

petits fruits indigenesRéserver un coin du jardin à une belle variété de plants de petits fruits comblera de bonheur petits et grands dès le début de l'été jusque tard à l'automne.

La diversité peut provenir des framboises de couleurs variées: jaune, noire ou pourpre, des gadelles et des groseilles blanches, rouges ou violacées, des cassis, bleuets de toutes les nuances de bleu et de grosseurs variées; tout comme les camerises disponibles en différentes variétés. Pour ajouter de la couleur et de la saveur à vos récoltes, l'addition d'espèces indigènes saura vous combler.

L'aronie noir donne des grappes de fruits sucrés en septembre et un feuillage rouge bourgogne en fin de saison. Le sureau du Canada a une floraison superbe en juillet, ses fleurs peuvent être séchées et servir de tisane, et en septembre, de grosses grappes de fruits violet foncé donnent une excellente confiture en mélange avec des pommes ou des prunes.

De même, la viorne pimbina vous donnera des fleurs blanches au printemps et de belles grappes de fruits rouges parmi un feuillage coloré à l'automne. Après quelques gels, vous en ferez une gelée ou vous les laisserez en réserve de nourriture pour les jaseurs boréals qui sauront bien choisir le moment pour s'en régaler au cours de l'hiver.

astuce de vacanceEnfin les vacances arrivent mais vous vous demandez si celles-ci n’auront pas un impact négatif sur vos arrangements en pots si magnifiques à ce temps-ci de l’année. Comment faire pour que vos jardinières ne souffrent pas de votre absence? Voici quelques conseils qui vous aideront à préserver le plus longtemps possible la beauté de vos arrangements malgré votre absence.

Tout d’abord, rassemblez vos plantes dans un endroit plus ombragé qu’à l’habitude et où dame nature pourra faire une partie du travail.

Installez vos pots dans une soucoupe dans laquelle la plante ira puiser de l’eau en cas de besoin.

Vous pouvez aussi concevoir des goutte-à-goutte maison avec des bouteilles d’eau. Percez le bouchon de petits trous, remplissez la bouteille d’eau et enfoncez-la dans le terreau. Celle-ci se videra lentement dans vos pots.

Il y a aussi la technique du seau d’eau et des ficelles. Remplissez un seau d’eau et laissez-y tremper un bout de la ficelle et insérez l’autre extrémité dans le pot, installez-en plusieurs selon la grosseur du pot. L’eau montera ainsi par capillarité et assurera un apport sur une longue période.

Si vous savez que vous devrez quitter, cet été, pour une longue période, au moment de faire vos achats de plantes annuelles, demandez conseil pour sélectionner des plantes qui auront une grande résistance à la sécheresse.

Si vous avez des plantations récentes dans vos plates-bandes, un simple apport un paillis aidera à conserver l’humidité et sera suffisant.

Tout juste avant le départ, arrosez abondamment vos végétaux.

Un bon voisin reste tout de même la meilleure alternative.

parfum au jardinAu jardin, on remarque une plante par la couleur de ses fleurs ou de son feuillage. Mais plusieurs d'entre elles émettent un parfum subtil ou parfois par une odeur soutenue qui nous comble de plaisir.

Plusieurs arbustes ont cette propriété. En début de saison, les azalées émettent des fragrances facilement perceptibles. Parmi eux, les cultivars de la série Lights nous offrent, en plus, de magnifiques fleurs aux coloris éclatants et ils sont rustiques sous notre climat.

Pour leur parfum, les lilas sont incontournables. De dimensions et de couleurs variables, ils ont également des parfums d'intensité différente. Rustiques en zone 3 pour la plupart, leur choix de couleurs et de dimensions est vaste ; on choisira donc selon notre goût ou selon l'espace que nous voulons leur accorder en vue d’un plein épanouissement.

Parmi les grands arbustes, les seringats (philadelphus) sont réputés pour leurs fleurs blanches simples ou doubles très odorantes. Selon la variété, la hauteur peut varier de 1à 2.5 mètres à maturité et la floraison a lieu en début d'été. Un arbuste moins connu, le clèthre est tout aussi intéressant pour ses fleurs en épis blanc rosé, très parfumées.

Les rosiers sauront toujours nous ravir par leurs parfums si variés avec des dominances plus ou moins intenses. Pour en faciliter le choix, la plupart des références précisent le degré d'intensité des fragrances. Attention : il est tout aussi important de sélectionner les variétés selon leur couleur de floraison et les dimensions des plantes à maturité.

fines herbesCuisiner est certainement un des loisirs préférés des québécois. Souvent prétexte aux discussions et aux rassemblements, la cuisine réunit de plus en plus de connaisseurs qui apprécient les herbes fraîches pour rehausser les saveurs d’un plat. Basilic, persil et ciboulette sont certes les plus populaires de tous, mais le choix est de plus en plus vaste et varié sur le marché. Voici donc, quelques astuces pour des récoltes abondantes et pleines de saveurs.

DEUX CONDITIONS ESSENTIELLES

Tout comme les autres plantes du potager, les fines herbes ont une exigence fondamentale: avoir accès à un maximum d'ensoleillement. Plus elles seront exposées au soleil, plus elles seront productives. L'autre condition est encore plus simple : les utiliser à profusion. De cette façon, il y aura une taille régulière et, plus on taille, plus il y a des ramifications. Aussi, il existe un truc pour penser à utiliser plus souvent ces herbes goûteuses: favoriser l'accessibilité en les cultivant le plus près possible de la cuisine.

LE BASILIC ET SES PARTICULARITÉS

Les gens en raffolent, c’est une herbe de choix pour de multiples recettes. Toutefois, pour avoir du succès, sachez qu’il est de tempérament frileux. Il n’apprécie guère les nuits fraîches du mois de mai, attendez le mois de juin pour le sortir à l’extérieur. Et pour plus de succès, consacrez-lui un pot à lui tout seul puisqu’il a besoin d’avoir un sol qui sèche bien entre les arrosages.

EN POT

En plus du basilic, le romarin et le laurier sont deux espèces que je vous suggère fortement de placer en pot. Comme il s’agit d’espèces qui se conservent bien à l’intérieur l’hiver, il sera donc plus facile de les entrer au chaud une fois les nuits fraîches de retour. Une autre herbe à éviter de placer en pleine terre est la menthe, puisqu’elle est très envahissante et difficile à déloger une fois qu’elle est bien installée en terre.

EN PLEINE TERRE

Toutes les autres espèces de fines herbes peuvent à la fois être cultivées en pots mais aussi en pleine terre si vous possédez un sol qui se draine bien et que l’endroit choisi est très bien exposé au soleil. Ajoutez des espèces un plus particulière pour la magie de votre cuisine: romarin rampant, coriandre, origan doré, thym citronné, stevia, citronnelle et bien d’autres.

enfant au potagerLe potager est une belle façon d’initier les enfants au jardinage. Il peut être amusant, gourmand et rempli de surprises. Il devient un beau prétexte de partage de connaissances et de valeurs. Et aussi, un moyen de tisser des liens, communiquer et développer un lien de confiance avec vos enfants. Bref, une foule de raisons pour ne pas se priver de ces beaux moments en compagnie de vos touts petits.

Quelques conseils pour que le jardin soit ludique. D’abord, ni trop grand, ni trop petit. Soyez réaliste, vous aurez certainement un temps limité à accorder à cette activité. Pour qu’elle ne soit jamais un fardeau, lancez votre expérience à petite échelle, il sera toujours temps d’avoir des projets d’agrandissement.

Pour susciter l’intérêt des enfants, lors du choix de vos cultures, ayez en tête qu’avec les enfants, le tout doit être amusant, accompagné de résultats assez rapides et avec une belle promesse de récompense au final.

En choisissant des variétés plus ou moins hâtives, vous assurez tout au long de la saison, une série de gentils plaisirs. Surtout, ne pas oublier de stimuler leurs sens.

ODORAT

Pour stimuler l’odorat, les fines herbes sont imbattables. Et pourquoi pas les surprendre avec un basilic qui sent la cannelle et même le citron ou la lime!

GOÛT

Rien de plus facile puisque le potager est un véritable garde-manger ! Vous pouvez par contre les surprendre en y intégrant des fleurs comestibles. Les très colorées capucines qui poussent très rapidement piqueront leur curiosité, vous aurez à peine le temps de les voir fleurir. Le stevia au goût très sucré saura certainement les intéresser. Prenez le temps de leur expliquer qu’il faut que la plante conserve un minimum de feuilles pour survivre ! Et pour les dents sucrées, pensez aussi à la cerise de terre.

TOUCHER

Quel plaisir pour les enfants de se mettre les mains dans la terre, il leur importe peu de se salir. Plantez des espèces au feuillage de textures variées, tels le concombre aux feuilles rudes et la bette à carde très gaufrée. Vous pourrez aussi leur apprendre à trouver le bon moment pour cueillir les tomates en les palpant.

LA VUE

Les multiples couleurs sauront assouvir leur soif visuelle. Leur faire découvrir que certaines tomates peuvent être jaunes ou même rayées, ou chercher les courges sous le feuillage les surprendra! Suivre aussi les résultats semaine après semaine stimulera ce sens. De là, l’importance de choisir des plantes aux résultats rapides comme les radis, les laitues, les betteraves et les haricots.

L’OUIE

Territoire un petit peu plus difficile où le parent doit participer dans la reconnaissance du bourdon ou de l’abeille, du colibri ou du criquet, de la grenouille ou de tout oiseau amateur de vos légumes ou petits fruits. Quelle vie qui ne s’arrête jamais et quelle école amusante.

Par exemple, récompensez leur effort en créant avec eux, un petit tippee avec des haricots grimpants. Ils aimeront aller s’y réfugier et manger à la cachette ou créez un cercle de fée en semant des tournesols, rapidement, ils y auront un refuge.

Le jardinage devient un prétexte à créer de beaux liens avec vos enfants ou petits-enfants. Profitez-en, qui sait ce que vous aurez fait germer comme idées dans leurs têtes suite à ces précieux moments passés ensemble.

plat arc en cielUne belle sélection de légumes colorés en salade, en accompagnement ou en plat principal, voilà une belle façon d'éveiller la curiosité et d'ouvrir l'appétit des petits et des grands. Sans oublier que les vitamines, antioxydants et les nutriments favorisant une bonne santé sont associés à la diversité des couleurs des fruits et légumes.

Des radis, blancs, oranges ou rouges, des laitues de toutes les nuances de vert à pourpre presque noir, des carottes oranges bien sûr, mais aussi blanches, jaunes ou pourpres. Pensons aussi aux coloris des tomates: du jaune pâle au pourpre foncé en passant par toutes les teintes de rouge et d'orangé.

Les plats de pommes de terre peuvent même prendre des teintes de bleu. De même pour les haricots, le violet vient s'ajouter au jaune et au vert. La grande gagnante des couleurs éclatantes va sûrement à la bette à carde: jaune, rouge, rose, orange ou blanc, et quelques plants suffisent pour vous approvisionner jusqu'au gel d'octobre.

Et puis, la betterave peut être d'un beau jaune doré, le chou et l'oignon rouge, le navet blanc. Le tout garni de fines herbes fraîches bien vertes pour rehausser les saveurs. Pour conserver la couleur de tous ces beaux légumes lors de la cuisson, privilégiez la cuisson à la vapeur.

arrosage vegetauxL’irrigation des vivaces, arbres et arbustes nouvellement installés est un facteur clé pour la réussite de la reprise de vos végétaux. Voici donc quelques conseils pour accorder les soins appropriés à votre aménagement. Ces éléments sont particulièrement à surveiller lors des trois premières années de vie de vos plantes.

Pendant la première semaine, il est important de bien arroser en profondeur les transplants nouvellement installés. Seul jour de congé : lorsque dame nature nous fera grâce d’une bonne pluie. Toutefois, ne lui faites pas toujours confiance, elle ne sera parfois pas toujours assez généreuse pour fournir un apport adéquat. Le seul moyen de le jauger est d’aller voir la plante et de vous rassurer en touchant le sol. Attention, les excès d’eau sont souvent plus néfastes qu’un manque.

Dès la deuxième semaine, vous pourrez commencer à diminuer les arrosages, la plante commençant déjà à bien s’établir. Elle vous envoie des signes, regardez-là, elle vous parle.

En période de sécheresse, un arrosage abondant et en profondeur devrait suffire pour combler ses besoins. À l’automne, surveillez particulièrement les plantes à feuillage persistant et les conifères, ils ont l’exigence d’une bonne réserve d’eau pour bien résister à nos hivers rigoureux.

Selon le type de végétaux, ajustez votre arrosage en fonction de nombreux facteurs: saison, précipitations, vent, température et type de sol.